lundi 14 octobre 2019

Les Sauvages

Forêts paisibles, Forêts paisibles
On avance en bande, on se met pas en rang, on parle fort, on lève les mentons et on montre les dents, on parle mal, on tient pas en place, on tient la place, on s'épile pas, les chattes ni les bras, on est hirsute, on éructe, on avance tête en avant et front baissés, on s'invective, on t'emmerde, on roule à tombeau ouvert, on aspire l'air autour de nous et on est mal accueilli, on tire les langues et les sonnettes d'alarme, on est noir, on est arabe, on est blanc, on est asiatique, on t'emmerde, on vit côte à côte, on trie les merdes en bas de nos immeubles, on vit avec les rats, on se prend dans les bras, on se bat, entre nous, contre tout, on serre les dents, on ferme les poings, on sert à rien, on en a rien à foutre.

Jamais un vain désir ne trouble ici nos cœurs
On est sauvages, on est indociles, on nique la discipline, on aime nos vieux et nos petits, on les comprend pas, on a pas d'histoire mais on a de la géographie, on sent la paille, le shit et l'amour, on est la terre que tu nous prélèves jour après jour pour abriter tes colons de banlieue, on en fout partout, on a le feu, on fait bloc, on a la beauté, et tu n'y es pour rien, on t'emmerde, on est la grâce, on rêve, on souffre, on est seuls, on est ensemble, on s'entretue, on te fait peur, on est enfermés, on hurle dans nos cages, on jette des cailloux, on rentre pas dans le moule, on étouffe.


S'ils sont sensibles, s'ils sont sensibles
 On s'enfuira dans les forêts paisibles et on construira des mondes et non pas un seul comme seul toi sait le faire, on sera perdus un bon moment, à baver de peur, à braver la peur, mais on s'enfuira au bord de la mer et on construira des rafiots de fortune, pour repêcher tous ceux qui te fuient, on sera des sauvages, on prendra soin les uns des autres, on aura de la compassion, on ceindra nos fronts des baisers de ceux qu'on aime, et on te marchera dessus, sans plus, on te renversera, parce que tu nous as pas sauvés quand les nôtres se noyaient, quand les nôtres se faisaient tirer dessus, quand les nôtres prenaient tes bombes sur la gueule, on s'enfuira dans les forêts paisibles, on marchera pieds nus, on côtoiera les bêtes sauvages, elles nous apprendront ce qu'on doit savoir pour vivre heureux, on protègera les vivants, on vivra enfin, on sera sauvages, on sera indociles, on avancera en bande, on ne se mettra pas en rang, on s'enfuira dans les forêts.
Paisibles.

Fortune, ce n'est pas au prix de tes faveurs...