vendredi 16 août 2019

Mary Poppins et l'attrape-rêve

Fatche ! Qu'il est lourd ce putain de sac à dos, tu transportes des cailloux ou quoi ?
Même Mary Poppins dans son cabas en double rideau, elle en a pas autant, et pourtant, il a de la contenance son bazar, elle se trimballe une patère tout de même, c'est pas rien. 

Tu veux pas venir t'asseoir une minute et... 
Tiens, qu'est-ce que c'est que ça ? Alors... 

Des étoiles... 
Des cahiers... 
... Perdus, par dessus le marché 
Des bouquins... 
... D'accord

Des plumes de poules. Noires. C'est original à côté des griffes de chat, ça c'est sûr qu'elle en a pas Mary Poppins. 

Ne mouille pas tes yeux, on va les mettre de côté, précieusement, on va débordeliser, t'en fais pas, ça peut plus continuer, c'est les escargots et les tortues qui voyagent avec leurs maisons. 
Et Mary Poppins. Oui, aussi. Dans son cabas en double rideau. 

Pose ton sac, déploie un tapis et dors, y'a que Mary Poppins qui peut ranger une chambre en claquant des doigts, du genre partisane du moindre effort.

Elle se termine cette guerre de Toi, c'est le calme insoutenable après le carnage et note que la guerre de Troie dura dix ans et qu'Ulysse en mit autant pour ramener son barda sur son île.

Si seulement t'avais pu avoir un parapluie volant... 

Doit bien y avoir ça dans tout ce fouillis non ? Et puis s'il n'y en a pas, tant pis, reste assis là, prends des forces, les arbres c'est pas mal comme abri. 
Tu vas te fabriquer un attrape-rêve avec les plumes noires et les griffes du chat, tu y accrocheras tes étoiles et tu écouteras le chant de la mer dans l'eau de la rivière, tu te feras indien après avoir été soldat, la paix viendra avec le rangement du sac, tu lui trouveras un autre usage tu verras, tu pourras le caler sous ta nuque pour contempler les nuages et les grains de poussière à travers les branches.

Tu as remarqué que c'est souvent les choses les plus légères en apparence qui pèsent le plus lourd ? 

La patère de Mary Poppins ? Vingt grammes. 
Une plume noire de poule ? Vingt tonnes. 

Parfois la vie n'est pas équilibrée. 

Et puis aussi, parfois, au milieu du chaos, on peut apercevoir un vieux loup aux pattes blanches, ou un cerf dans la nuit, une abeille sur une cheville. 
Des attrape-rêves vivants. 

Et ça c'est sûr qu'elle en a pas Mary Poppins.