lundi 18 mars 2019

Mieux qu'ici je me trouve pas

Incroyable ce qui doit sortir, ce qui va sortir de tout cela, je n'en sais rien en fait, et pour une fois je m'en fous pas, pour une fois il y a des choses qui sont importantes, demain je me marie, demain je vis de mon travail, de ce merveilleux travail qui consiste à ouvrir la main, à recueillir et à servir, demain on ira poser les papiers à la mairie, avec les enfants, incroyable ce qui va sortir de ces jours qui coulent sur moi, ce merveilleux travail qui ne demande que l'effort permanent et sublime de n'être que soi-même, ce soi qu'on ignore encore et qui vit pourtant et l'effort qu'il faut fournir pour ne plus courber la tête et se dire soi, pour une fois je m'en fous pas, je crois que mon Il serait fier de moi et me poserait des tas de questions, incroyable cette énergie qui m'inonde et me perd, incroyable ce qui est en train de sortir, c'était un simple jeu au départ, un jeu de peindre, et, une fois ce jeu pris au sérieux, parce que cette fois ci ta vie en dépend, c'est du costaud désormais, il va falloir la jouer fine, la jouer serrée, la jouer honnête, et se prendre au jeu, un jeu de peindre c'est simple finalement, tu prends le pinceau, tu trempes et tu vis, c'est simple, je leur dis toujours, débarrasse toi de l'intention,une fois qu'elle t'a quitté, tout devient simple tu verras, tu deviens simple, tu glisses comme le pinceau sur la feuille, si tu as réussi à doser correctement ton effort, incroyable tout ce chemin parcouru, toutes ces routes pour arriver là, ni plus loin ni plus haut ni mieux que là, elle disait ça la très vieille grand-mère de ma mère, elle disait "mieux qu'ici je me trouve pas" et bien cette incroyable phrase m'est revenue il n'y a pas cinq minutes et  pour une fois, j'accorde à mon chant de la valeur, aussi sérieux qu'un jeu, on dirait qu'on serait, tu te rappelles, on s'en foutait jamais et pour une fois je m'en fous pas.
Incroyable.