vendredi 8 mars 2019

On ira marcher, dialogue in

On ne sait encore où on se retrouvera, mais on ira marcher. 

On ira arpenter, serpenter, traîner nos guêtres, on ira marcher.

On ne sait pas encore si on se retrouvera, mais on ira le chemin, le même toi et moi, même si nos yeux ne se croisent, 
ni nos routes.

On ira promener nos corps dans ce flot qu'on espère abondant, on ira se fondre dans la foule qu'on espère dense. 
Aujourd'hui et tous les jours.

On ne sait pas encore si on s'y croisera, mais on ira cheminer de concert et puis après on ira lire au Palais de la Femme, 
quel drôle de nom, finalement.

On ne sait pas si on y entendra la voix des autres, ou leur rire, mais on suivra le martèlement des pas sur la chaussée 
et le souffle des vents.

On déambulera au milieu de l'hostilité systémique, on flânera la voix vive.
Et puis...
On ne sait pas encore si on s'y reconnaîtra, mais après on prendra la route de l'arbre en fleurs 
et du petit pois.
On ira se reposer les jambes, l'esprit, et le cœur sous sa ramure blanche et contre son tronc tordu.

On ne sait pas encore où on se retrouvera, ni si d'ailleurs, mais on ira marcher.
Puis s'asseoir, sous l'arbre en fleurs, les doigts croisés et les yeux dans les nuages.

On ne sait pas encore, mais peut-être pourrons-nous continuer à marcher, 
contre les troncs tordus des arbres en fleurs.