vendredi 22 février 2019

Beyond the yellow brick road

Ça pourrait pas être simple et léger, un peu nunuche et tranquille comme une ritournelle, comme Goodbye Yellow Brick Road tiens, ça pourrait pas être libre et débridé et retenu aussi mais moins que là, ça pourrait pas envoyer l'âme au ciel et au-delà de la yellow brick road, ça pourrait pas pétiller dans mes yeux et crépiter à tes oreilles, ça pourrait pas nous faire naître un sourire secret, une joie complice qui filerait à travers l'espace et le temps, le temps d'un instant, avant que tu ne retournes à ton cahier et moi aux bras de l'Amoureux, aux baisers de la marmaille et à mes murs peints, ça pourrait pas être un feuilletage de joie supplémentaire à notre mille-feuille, un rendez-vous qui reviendrait, une retraite à partager, ça pourrait pas être un réservoir de désir obscur, un chaudron de sorcière chaud et bouillonnant, ça pourrait pas être un jardin d'écriture, un jeu de mots, une lumière dans les nuits d'insomnie, ça pourrait pas être aussi joli et tranchant qu'une fleur dans une décharge, ça pourrait pas être ça ?


Le chas de tes lèvres

Juste encore un peu...
Attends attends
Laisse
Ecoute
Attends
Retiens la fermeture de ta main, 
Juste un peu
Ouvre ton poing, 
Mange l'air
Retiens le souffle avec tes doigts 
Tu sais
L'amour
Si bien y faire
Une course, 
En vol
Ouvre
Moi en deux
Donne
Du fil à retordre
Et recouds mon cadavre
Exquis
Laisse couler
Le torrent de mots
Tiens moi
De boue
De vent 
Ta bouche ouverte
Ouvre ton poing
Écarte le chas de
Tes lèvres
Apprends
Le métier
Suce le fil
Et recouds mon cadavre
Exquis