mercredi 9 octobre 2019

Chocolat 100%

J'ai envie d'un baiser, comme j'ai parfois envie de croquer un morceau de chocolat 100 %.
Je l'anticipe déjà sur mes lèvres, je salive sur ma peau. 
Chair de poule. 

J'ai envie d'un baiser comme d'embruns sur mon visage et puis une tasse fumante entre mes mains. 

J'ai envie d'un baiser de cinéma avec la caméra qui tourne autour, emportant la scène dans ce tourbillon de la vie qui fait...
Voilà. Envie de sourire pour rien. 

J'ai envie d'un baiser sans demander et de retrouver ce vieux thermomètre à mercure. Il s'était finalement cassé et nous avions observé les billes de mercure liquide rouler sur le sol. 

J'ai envie d'un baiser. Une attirance de nos lèvres comme ces billes de mercure qui s'étaient rejointes pour n'en former qu'une. 
Ou alors s'éloignaient-elles ? 
On s'en fout. J'ai envie d'un baiser. 

Pas de le donner. 
De le recevoir. 

J'ai envie d'un baiser la tête entre les mains, pouces sur mes joues, qui me tiennent étroite et lèvres qui me happent, prennent mon souffle. 

J'ai envie d'un baiser que je ne pourrais pas refuser. 

Un baiser qu'on m'offrirait sans me le dire, j'ai envie d'un baiser casseur de temps et d'espace. 

J'ai envie d'un baiser instantané et sans fin. Sans dessein. 

J'ai envie d'un baiser de sous-bois, de pleine marée d'équinoxe, de foudre en été, un baiser feutré de neige au petit matin. 

J'ai envie d'un baiser dévorant et délicat. 

Je suis faite pour ce baiser au goût de chocolat 100 %. 
J'ai envie de croquer ce baiser... 



2 commentaires:

Rackham Le Rouge a dit…

Le mot "Baiser" est troublant, comme le chocolat...blanc !

Besos Marion ♥

quisas-quisas a dit…

@Jack: J'aime pas le chocolat blanc. Du tout. Du tout.