jeudi 23 août 2018

Director's cut

Ça va pas! On la r'fait les enfants!
La scène?
Non. La valise.
Oh purée...
Alors des tas par gosse, rassembler les chaussures, les culottes et les brosses à dents, et je te garantis que c'est pas une mince affaire quand, en même temps que tu t'affaires, tu déambules le long de la plage au soleil levant, la mer comme un lac, à mille mile de toutes terre habitée, je te garantis que c'est une sinécure, d'entasser des paires de chaussettes, alors que tu tends l'oreille dans un jardin touffu, à la recherche du chant des cigales à peine éveillées, je te garantis que c'est un cauchemar de vérifier placards, tiroirs, alors que tu frottes tes pieds aux graviers de la cour, en rêvant paresseusement.

Ça va pas! Coupez les enfants!
Les cheveux?
Non. La parenthèse.
...
Les vacances.
Oh purée...
Alors vas-y, redonne moi la définition de la vacance s'il te plaît. 
La vacance, comme la disponibilité totale, "à la joie, aux êtres libres, à la force et à tout ce que la vie a de bon et de mystérieux" comme dirait Camus.

Et c'est ça qu'on doit couper?
Parfaitement. Allez, bouclez moi tout ça!
Et serrez bien les sangles, que ça se barre pas dans tous les sens...
De quoi tu parles?
Bah des valises...Z'aviez compris quoi?