vendredi 17 août 2018

Loup, y es-tu? Dialogue in

Promenons nous dans les bois...
A pas feutrés, dans la nuit, les louves se rassemblent, cherchent la clairière, la couronne des arbres, le lieu secret, au coeur de la forêt abandonnée des hommes. Il y a longtemps qu'ils n'y existent plus, engloutis sous leurs propres cendres.
Et dans mon film à moi, alors que je marchais le soleil dans le dos,
 c'est ton ombre que je voyais approcher...
Loup que me fais-tu?
 Assises en cercle, les louves s'observent en silence, langues pendantes, attendant l'heure des chiens et des loups, leurs beaux yeux jaunes allumés dans la nuit, la brise sur leur échine et les babines offertes. L'étoile rouge en surplomb attend aussi l'heure des chiens et des loups, son éclat pâlissant tout doucement.
Les louves s'allongent sous le ciel grisonnant. Dans la nappe de brume, elles se cachent des chiens et des loups. 
Et dans mon film à moi,marchant le soleil dans le dos, 
je sentais ton souffle de loup sur ma nuque
Loup m'entends-tu?
Dans le sommeil des louves, la forêt désertée et silencieuse s'anime du passage solitaire des chiens et des loups, aveugles à la présence, à l'odeur, à l'abandon des louves, tapies dans la clairière.
Et dans mon film à moi, marchant le soleil sur l'échine, 
ton ombre me déshabillait en m'emmenant dans les vagues. 
Sans voir ni ton corps ni ton visage,mais sentant ta peau, ta barbe et 
ton souffle m'engloutir dans la vague et 
plonger dans ton sel, épouser ton désir et 
m'y fondre.
Loup me veux-tu?
L'aube se lève sur la clairière, l'heure des chiens et des loups les a emportés loin de l'assemblée des louves endormies.

Loup, y es-tu?