mardi 10 avril 2018

Les justes n'ont rien à prouver.

Comme des gorilles dans des brumes qu'ils auraient eux-mêmes fabriqué. des brumes aux odeurs acres et piquantes, de celles qui font sortir les mouchoirs et éclater les sillons de sang au fond des yeux.
Comme de gros crabes malfaisants en plein cœur du bocage.

Les justes n'ont rien à prouver aux faibles. ce pourquoi les faibles déploient l'intensité de leur force dans la bagarre, et elle sera violente à n'en pas douter. Parce que les justes n'ont rien à prouver.
Il n'est pas besoin de prouver qu'une terre se respecte et se cultive plutôt que de la laisser engloutir sous les chenilles des prédateurs du béton, il n'est pas besoin de prouver qu'on ne devrait jamais matraquer ses enfants, ni maltraiter ses vieillards, il n'est pas besoin de prouver que lorsqu'un pouvoir outrepasse ses prérogatives et violente ses populations, elles ont pour devoir de ne rien lui prouver, si ce n'est leur détermination à lui résister, voire à le combattre.
Les justes n'ont rien à prouver aux faibles, et n'ont de justification à donner qu'à eux seuls et à l'humanité qui survit en eux.