lundi 13 novembre 2017

Un vendredi soir sur la terre

Je me souviens d'être restée interdite ce samedi matin devant l'entrée de la piscine. Fermée. Clos le parc également. Et quelques messages sur le téléphone.
"Comment allez-vous tous?". "Ici tout va bien, pas de casse". 
Je me souviens d'être restée interdite. M'être la veille couchée à 22 heures, parce que tu comprends mon ventre était en fin de course, et l'histoire que j'avais lue à mon fils avant qu'il ne s'endorme m'avait donné du mal, une histoire compliquée de chevaliers coincés dans les armures alors qu'il y a urgence à l'ôter. Coude dans les côtes et la tronche du bébé accessoirement, elle m'avait donné du fil à retordre cette histoire militaire. 
Je me souviens d'être restée interdite en écoutant la voix tremblante de ma copine à la recherche de la sienne, si jeune, qu'on ne retrouvait pas, si jeune.
Je me souviens de la voix de mon Jo si cher, que je n'avais pas entendu depuis tant de temps. Interdit devant l'horreur qui s'était déroulée à quelques mètres et à quelques minutes de lui.
Je déambule morose.
Je me souviens de la vague nausée, comme un début de grossesse, alors que j'étais en bout de course. Je me souviens avoir voulu avorter ce jour là. J'ai rêvé à la nuit tombée que j'étouffais mon fils sous ses couvertures. Je me souviens que tout ça c'était un peu trop. 
Je me souviens de cet état d'apitoiement, de désordre. Il faisait froid et il ne pleuvait pas. 
Dans ce luxe qui s'effondre. 
Ce monde bouillonnant de tant d'humanités divergentes. 
Il y en a qui s'échauffent, corps contre corps, enveloppement de chaleurs vibrantes et tendues comme les cordes des guitares et humectées de sueur, à l'instar des stars. 
Il y en a qui se réchauffent, mains en coupe autour des verres, des tasses, serrées autour des cigarettes pourquoi pas et sous les braséros.
Il y en a qui se chauffent, bien sûr, marche rapide le long du boulevard, approchés, manteau contre manteau, une promesse pourquoi pas et de la buée qui sort des bouches.
Et les autres, ceux qu'on n'évoquera pas. Parce que c'est interdit de leur reconnaître une quelconque appartenance au genre humain. Et je reste interdite.
J'essaie de me rappeler, encore une fois.
Je me souviens avoir voulu... 
Dans ma voiture le lendemain, je me suis arrêtée n'importe comment. J'ai pris un café, mains en coupe sur la tasse. Et une cigarette pourquoi pas.
Un peu noyée dans la fumée.
Je me souviens avoir lu chez toi. Ça démarrait comme ça.
"Ici Paris."
Et ce soir là, on aurait pu dire
Le crépuscule est grandiose

Ici Paris. STOP. Deux ans plus tard. STOP.
Paradis toujours perdus. STOP.
Peut-être, un beau jour. STOP.