lundi 16 octobre 2017


"Le temps de faire les 500 mètres qui me séparent de chez moi et mes cheveux étaient secs. Au milieu d'octobre. Au sortir de lapiscine, le vent était léger et j'étais nue sous mes vêtements. Je me sens nue sous mes vêtements dès que je sors de l'eau. Dès que le vent est léger. Dès que je le vent m'apporte l'odeur de jasmin de mes cheveux en train de sécher. Dès que je pense à toi. " 
Je t'embrasse. 

Le coeur des hommes... La chatte des femmes

Que se passe-t-il? C'est quoi? C'est qui? C'est mes copines? C'est mes amoureux? C'est quoi ce merdier?

Alors être une femme c'est un aller simple pour l'agression? Alors mettre une robe, des talons c'est un aller simple direction Salope station? 
Parlez du cœur des gonzesses autant que vous voudrez, mais de leur chatte qui saigne, qui mouille, qui éjacule... 
Alors là je sèche
Ce n'est peut-être pas très approprié, si?
Que se passe-t-il? 
Et le ping-pong, le hastag balance ton porc versus balance ta truie
Mais ils vous ont fait quoi les porcs les gars? 
Ils sont à l'abattoir et attendent d'être saignés pour finir dans ton assiette gros! Et on les engraisse, on les bourre, tiens donc, ça t'interpelle?
Et  c'est quoi ce pouvoir des hommes sur le corps des femmes? Et c'est quoi cette impuissance sur son propre corps?  Et c'est quoi cette honte d'être une femme? Et ce sera quoi cette honte d'être un homme, d'avoir tatoué à l'invisible "Violeur" sur ton front, alors que si ça se trouve t'es un chic type?
Et c'est quoi cette honte d'avoir tatoué à l'invisible sur ton front "Bouffeuse de bite" alors que si ça se trouve je suis une grande romantique?
Je n'oublie pas qu'on a tondu des femmes sur la place publique. Je n'oublie pas qu'on coupe des chattes sans le consentement de leur propriétaire. Je n'oublie pas qu'on hésite à se saper en Jessica Rabbit parce que la soirée se finira tard et qu'on rentrera peut-être à pied. Je n'oublie pas qu'on enroule le tampon dans trois mille épaisseurs de papier, pour cacher le sang. 
Pauvre humanité.
Je n'oublie pas ce gars qui m'avait accroché la chatte dans le RER A blindé. Et que j'ai gueulé comme un putois en le traitant de tous les noms. Et le silence.
Je n'oublie pas les commentaires de femmes mal baisées qui accusent les autres de l'avoir bien mérité.
Alors je ne vais rien t'apprendre, mais les hommes n'ont pas que des papillons dans la bite et les femmes n'ont pas que des papillons dans le cœur. 
Mais c'est quoi ce merdier?
Ce sera quoi ce pouvoir des femmes sur le désir des hommes? 
Jusqu'où ira se cacher leur cœur? 
Certainement aussi loin que se cache le désir des femmes.
C'est quoi cette Humanité qui méprise le coeur des hommes au point de le leur faire confondre avec leur libido?
C'est quoi cette Humanité qui méprise la chatte des femmes au point de le leur faire confondre avec leur cœur?
C'est quoi cette putain de dissociation? C'est quoi? 
C'est qui? Mes copines? Moi?
C'est qui? Mes amoureux? 
Le désir ne fait pas mal. L'amour ne fait pas mal. 
L'abus. La possession. Le pouvoir. Le contrôle de l'autre. La déshumanisation.
Je n'oublie pas ce gars qui m'avait accroché la chatte dans le RER A blindé. 
Je n'oublie pas non plus celui qui l'a chopé au colbac et qui l'a flanqué hors du train.
Je vais t'apprendre un truc.
Les hommes ont un coeur. 
Les femmes ont une chatte.
Reste juste à apprendre à s'en servir.
T'inquiète mon fils.
T'inquiète ma fille.
Maman fera de son mieux.