mercredi 11 avril 2012

Cinq pauvres minutes

Il y avait comme une vague dans mon âme. Des fourmis dans les jambes. Ça ressemble à la mort l'anesthésie générale tu crois? Tu crois qu'une dame est derrière toi et te dit que la tête va te tourner c'est normal ne nous inquiétez pas, la tête va vous tourner et vous allez vous endormir. J'avais peur, comme si j'allais ne jamais me réveiller. Comme si on allait tout me prendre et que je ne verrai rien, ni n'entendrai. J'ai pleuré avant d'y aller. J'avoue. Je ne suis pas fière de moi. Mais je suis comme ça. Dans les moments importants j'ai peur. Et pourtant, tu sais, je suis contente de m'être réveillée. tu me diras "ben oui évidemment, qu'est-ce que tu croyais, ça ne dure que cinq pauvres minutes aussi."
Ben oui c'est vrai quoi, cinq pauvres minutes. Et les trois semaines qui les ont précédées. Et les trois mois qui les ont précédées. Tout ça contenu dans ces cinq pauvres minutes. Et les fourmis dans mes jambes. Et le petit bleu sur ma main droite. Et le sang encore qui me tâche de moins en moins. Tout ça dans cinq pauvres minutes. mais j'ai pleuré oh oui, si tu savais, sur ces cinq pauvres minutes et tout le temps qu'elles contenaient et tout l'amour qu'elles allaient m'aspirer.
C'est drôle tout ce qui peut se passer dans cinq pauvres minutes. Tout et rien. La vie qui passe. Dans ces cinq pauvres minutes que s'est-il passé dont je n'ai pas le souvenir. Je me suis vue dans le reflet de la grande lampe sur le chariot. Je ne me reconnaissais pas. J'avais peur. Et une voix gentille dans mes oreilles. Vous allez avoir la tête qui tourne. Alors, pour ne pas sentir ma tête tourner, j'ai fermé les yeux très fort. J'ai pensé S. je t'aime de tout mon cœur. Et je suis ridicule mais j'ai peur de ne pas me réveiller. J'ai pensé je t'aime je t'aime je t'aime. J'ai pensé que jamais je n'achèterai un aspirateur Dyson. J'ai pensé que je n'avais jamais aimé passer l'aspirateur. J'ai pensé pardon pardon mais j'en peux plus de toi mon petit amour et de toute façon tu n'es plus là et j'ai pas envie de ne pas avoir ton frère ou ta sœur alors pardon, S. je t'aime, je n'ai pas envie d'avoir la tête qui tourne j'ai peur, ça ne prendra que cinq minutes madame, ne vous inquiétez pas c'est normal, pleurez si vous voulez, ok d'accord je pleure, pas de problème. J'ai pensé à dans cinq minutes ma vie. Je n'ai rien vu ni entendu. Et pourtant je sais. Je suis sûre que je sais. Que dans ces cinq pauvres minutes, il s'est passé. Tout. Rien. Que je n'ai ni vu ni entendu. Dont je n'ai aucun souvenir.
C'est fou. Tout ce que ça contient.
Cinq pauvres minutes.