dimanche 16 mai 2010

Tournée vers la mec

Du vent! De l'air!
Un peu de vent bordel dans mes cheveux et tout se passe bien, nickel impeccable, au petit poil mon petit pote hahaha! Tu vois? et ces putains de carreaux étaient si sales, ça m'a fait un bien fou, une energie pas possible, pour me remettre en train un peu. J'ai les manches remontées aux aisselles et le futal? oui aussi! z'ont qu'à bien s'tenir ces sacrés machins que je vais virer à grand coups de butoir, comme, oui oui t'as bien compris, comme une mec ouais ouais comme une mec. Voilà. Et puis demain si ça s'trouve je pourrais chausser ces pompes neuves toutes jolies et toutes bleues et puis j'irai courir la gourgandine comme une mec ouais ouais. Comme une mec. Faut dire quand même que si ça s'trouve on a peut-être le monopole de l'angoisse mais que bon quand même on y arrive. Tu vois? On se fait des crises de dressing, des séminaires de gonzesses à causer de n'importe quoi et surtout de tout et sur tout, des crises de larmes, des crises de rire, des crises quoi. Et puis après? Ben tu laisses sécher et tu passes à la deuxième couche chérie oui oui. Petit satiné par ci, petit effet craquelé par là, fais donc voir ton affaire, c'est bon. A la truelle tu y es allée? Ah ouais. Comme une mec quoi... Ben ouais...