lundi 5 octobre 2009

Et se taire, dialogue in

J'avais pensé, en hiver,
laisser dériver
les pensées, reprendre
en douceur la
dérive
Un bonne vieille habitude
Reprendre le fil ou
ne pas, c'est selon
Laisser l'âme
s'ouvrir ou
ne pas,
nous verrons
Reprendre en douceur la
perméabilité.
Une histoire de grenouille française,
Râleuse évidemment.
A inventer avec eux,
les crapauds miniatures.
A les imaginer
déjà fiers de lire
dans mes yeux cette grenouille, ce conte
non encore écrit.
J'avais pensé, en hiver,
vivement tes
chaleurs petite!
Laisser dériver, dérider
mon esprit, en
flottement, en
frottement, alangui.
J'avais pensé, en hiver
Retourner m'asseoir sur
Le banc.
Griller une cibiche
brune
en écoutant de grosses têtes.
Il manquerait
les patates,
le seau bleu,
l'eau qui goutte,
le chploui!
la vie, il manquerait,
tout en somme, il
manquerait, lui.
J'avais pensé en hiver,
laisser s'évider mon
âme.
En feuille morte
orange, la laisser
soupirer, la laisser
se pârer.
Et sur un courant chaud,
la laisser
chavirer.
Au gré des vents
contraires, la laisser
naviguer.
Hésiter et
se taire.