vendredi 10 avril 2009

Malgré la crise...

"J'aime la bonne bouffe, les steaks avec des pommes de terre sautées, ce genre de choses. J'aime les bons livres et les magazines intéressants. J'aime les trains de nuit, et j'aime aussi prendre l'avion, ou en tous cas j'ai aimé ça les fois où il m'est arrivé d'en prendre. ( Elle marqua un temps d'arrêt.) Bien entendu, il n'y a aucun ordre de préférence. Si je devais adopter l'ordre de préférence, il faudrait d'abord que je réfléchisse. (...) J'aime les soirées qui se prolongent tard dans la nuit à condition de faire la grasse matinée le lendemain. Je voudrais qu'on puisse faire ça tous les jours au lieu d'une fois tous les trente-six du mois. J'aime faire l'amour. J'aime qu'on me touche à l'improviste de temps en temps. J'aime aller au cinéma et boire une bière avec des copains après le film. J'aimerais aller danser une fois par semaine au moins. J'aimerais ne porter que de belles fringues. (...) J'aimerais qu'on ait une maison à nous. J'aimerais qu'on cesse de déménager tous les ans ou tous les deux ans. Et ce que j'aimerais par-dessus tout, conclut-elle, c'est qu'on arrive à vivre décemment, et agréablement sans avoir à se tracasser pour l'argent, les traites et tout le bataclan. Tu dors, dit-elle."*

*Raymond Carver, Tais-toi, je t'en prie