samedi 28 mars 2009

Décroche




Il s'éloigna, les mains enfouies dans les poches de son pardessus. Lorsqu'il arriva chez lui, le téléphone sonnait. Il se pétrifia au milieu du salon, sa clé à la main, et il attendit que la sonnerie s'arrête. Ensuite, d'un geste très tendre, il se posa une main sur la poitrine et il sentit son coeur qui palpitait à travers les couches de vêtements. Au bout d'un certain temps, il se remit en mouvement et parvint à regagner la chambre.*

Sans titre

*Raymond Carver, Tais-toi je t'en prie.