mercredi 12 novembre 2008

Haïku

Na ga naku te subesube to suru hanmokku


N'ayant pas encore de nom
donc
ce hamac est lisse et glissant


Niji FUYUNO

Métro, ligne, station

Il revient ce poinçon au cœur de la fille.

Métro ligne 5 station Jaurès.

Ça sonne bien ça. Un nom qui se pose là. Et alors que j'imagine son appartement, vieilli, sans télévision et garni de plantes, je veux descendre de la rame et sucer, juste pour moi, encore un peu, cette pastille amère de sa sueur.

Alors que j'avais voulu rejoindre la place du grand homme à pied, je me retrouve, Pinocchio de ma frustration, à Pantin. Cette blague.

Bon, métro alors.

Je lève les yeux après le tube noir.

Métro ligne 5 station Jaurès.

Putain.