mercredi 15 octobre 2008

Demi-tour

C'est sans doute un jour comme celui-ci que le monde a décidé de tourner en sens inverse.

"quand le soleil n'a pas encore percé l'horizon gris, la Rue parait suspendue hors du temps, enveloppée d'une lueur d'argent. Les réverbères sont éteints... pas encore d'automobiles. le progrès, les affaires, tout dort. C'est la paix absolue, c'est le repos, le temps lui-même s'est effacé*".

Un jour comme celui-ci, vraisemblablement, le train, avant de démarrer, a légèrement reculé.

Un jour comme celui-ci, chercher la Rue de la Sardine, Monterey, US.
Marcher dans les pas de l'auteur de Salinas, dont les mots résonnent si bien un jour comme celui-ci.


*John Steinbeck, Rue de la sardine