mercredi 26 mars 2008

Chilienne, flaque, vie, côté, autre

Je voudrais bien passer ma joue sur le mur rose aux quatre fenêtres, j'ai lu quelque part ce joli jeu de mots "chilienne de vie"...

C'est gris-saumon ce matin, je me suis baladé avec un poisson qui vole sur le sable et une clarinette dans la bouche.

De l'autre côté de la flaque... C'est de quelle couleur?
Qu'est-ce que c'est que ces noms bizarres de pays... Chubut, Patagonie...
Aucun risque de gris-saumon. Je les vois en vert bouteille.

Je voyage sur place.
J'avance à pas feutrés sur un toit en pente, gris. Comme si je me brûlais les coussinets. C'est moi la chatte sur le toit brûlant. Et je vais passer ma joue sur le mur rose aux quatre fenêtres. Je suis sûre que de l'autre côté de la flaque, le poil est dur, encore pour quelques jours.
Je le sens en noir ébène.

Derrière les grands brins d'herbe qui me baladent d'une colline à l'autre, je le vois, qui se balance, tranquille sur les rails.

Mon cheval à bascule.